Lettre de Pâques de Jean-François et Aurelio, Perín, 23 mars 2018

Chers frères,
nous vous écrivons de Perin en Espagne où nous sommes réunis pour préparer l’Assemblée mondiale de la Fraternité Jesus Caritas aux Philippines.

Nous sommes à une semaine de Pâques.

Il fait encore froid mais nous savons que le Printemps s’approche.

Nous avons écrit la lettre d’invitation pour les délégués des régions qui participeront à cette assemblée.

Mais au-delà de ces quelques 56 personnes qui participeront à cette étape de la vie de notre Fraternité, tous les frères qui se réclament de Jesus Caritas sont concernés.

Pourquoi ?

A cause d’une conjoncture de la vie du monde et de l’Église qui souligne l’actualité saisissante de la pensée du Frère Charles

  • D’une part l’évolution du monde.

Les cinq continents deviennent de plus en plus interdépendants : les mouvements migratoires s’amplifient, la dégradation de la planète s’accentue, le fossé se creuse entre riches et pauvres, les conflits locaux ont une répercussion internationale Syrie, Yemen, le dieu argent accroît son pouvoir…

Dans le même temps on assiste à des tendances en tout pays au repli sur soi, au protectionnisme, à la méfiance vis-à-vis de l’autre…

  • D’autre part l’évolution de l’Église

Le pape François a bien pris la mesure de cette situation mondiale et des défis qu’elle lance à la mission de l’Église :

Dans l’exhortation apostolique « La joie de l’Évangile », il appelle toute l’Eglise à retrouver un dynamisme d’évangélisation en se recentrant sur le Christ et en sortant à la rencontre des hommes et en particulier des plus pauvres, ceux qui sont dans les périphéries.

Dans l’encyclique Laudato si il nous demande de nous mobiliser autour de la figure de François d’Assise pour entrer dans le mouvement d’une sobriété heureuse et dans une vraie solidarité avec les personnes les plus fragiles de notre monde.

Mais nous sentons aussi dans nos communautés et dans nos diocèses les résistances à ce mouvement de conversion à laquelle nous invite le Pape François…

Nous, prêtres en Fraternité, disciples du Frère Charles, nous nous sentons tous concernés par cette situation à cause de plusieurs thèmes de la pensée du Frère Charles

  • « Crier l’Evangile par toute sa vie », invitation à être présence d’Evangile au cœur d’un monde qui ne connaît pas le Christ
  • Appel pour nous, prêtres diocésains, à devenir « frères universels » c’est-à-dire sortir de notre narcissisme et susciter dans nos communautés une dynamique de sortie et de dialogue.
  • Appel à vivre la « spiritualité de Nazareth » c’est-à-dire à vivre la pauvreté, la prière et la proximité des pauvres.(consentir à notre réduction numérique et à développer la dimension priante et contemplative de notre ministère pastoral en privilégiant la proximité des pauvres).

C’est dire l’enjeu de notre assemblée de Cebu aux Philippines dans le contexte où nous vivons, dans une triple fidélité :

  • Au Christ
  • Au Frère Charles
  • Au Pape François

C’est pourquoi nous appelons chaque frère dès maintenant à préparer activement cette assemblée

  • Par la prière assidue en demandant l’intercession de la prière du Frère Charles
  • Par une communion fraternelle entre nous par la communication entre fraternités de différents pays…pour cela nous disposons d’un media qui est le site de notre fraternité. Et nous vous invitons à y contribuer par vos nouvelles, vos articles, votre réflexion.
  • Par votre contribution

Merci pour tout ce que vous pourrez faire pour contribuer à la réussite de cette assemblée mondiale des Philippines par vos réponses au questionnaire et par votre aide financière pour aider les frères qui ne peuvent par eux-mêmes assurer les frais de leur voyage.

Durant ce temps de travail, nous avons partagé la vie de beaucoup de personnes rencontrées, situations heureuses ou d’autres plus difficiles. Nous avons vécu la prière et la célébration de l’Eucharistie en étant présents à chacun de vous et spécialement à Gianantonio de l’Italie opéré d’un cancer en ces mêmes jours.

Que la joie de Pâques nous enracine dans la conviction que Jésus est vivant dans la vie des personnes, dans les situations que nous rencontrons, dans les mouvements du monde en faveur des droits de l’homme et de la femme, et dans tous ces élans du cœur dont nous sommes témoins chaque jour.

Un abrazo grand et fraternel.

Jean-François et Aurelio

Perín, Murcia, Espagne, 23 mars 2018

PDF: Lettre de Pâques de Jean-François et Aurelio, Perín, 23 mars 2918, fr

XI ASSEMBLÉE MONDIALE. CEBU, PHILIPPINES, JANVIER 2019

Cher Frère,

comme nous l’avons annoncé, notre assemblée mondiale de la Fraternité Sacerdotale Jesus Caritas se tiendra du 15 au 30 janvier 2019.

Le lieu de cette assemblée est le suivant :

House of prayer
Agustinian Sisters
TALAVERA, CEBU
PHILIPPINES

Le thème qui a été choisi est : « Prêtres diocésains missionnaires inspirés par le charisme de Charles de Foucauld »

Tu as déjà pris connaissance du questionnaire que nous avons envoyé en Octobre 2016 pour préparer cette assemblée. L’équipe internationale a déjà reçu quelques réponses venant de fraternités diverses. Il nous faut maintenant entrer dans la phase opérationnelle de la préparation de cette assemblée.

Chaque région est appelée à désigner le responsable ou un délégué à cette rencontre internationale.

Nous comptons globalement sur une assemblée de 56 personnes.

A l’aide du formulaire ci-joint chaque délégué de région enverra son inscription à Aurelio (asanz@quintobe.org) et au responsable continental :

La date limite des inscriptions est fixée au 1/10/2018.

Nous voulons établir un budget prévisionnel global des voyages pour gagner les Philippines, nous voulons savoir si tu as besoin d’une aide pour ce voyage. Il faudrait que dès le mois de Juillet 2018 ta demande d’aide puisse parvenir à Aurelio.

Vous trouverez aussi dans cet envoi le programme de cette assemblée.

Comptant sur la prière de tous les membres des fraternités nous te saluons bien fraternellement

L’équipe internationale

Documents:

WEND BE NE DO, Burkina Faso: un projet dans le charisme de Charles de FOUCAULD

Rapport du suivi du projet réalisé par les coopérants : Concepción MARTOS GARCÍA, Carlos LLANO FERNÁNDEZ,et Aurelio SANZ BAEZA durant leur séjour à Wend Be Ne Do au Burkina Faso du 29 janvier au 8 février 2018.

Être au WBND une nouvelle fois est un privilège pour nos vies . Nous avons partagé une réalité qui nous occupe toute l’année malgré la distance, mais qui sur le terrain nous renforce et nous renouvelle dans ce projet. L’important est de parler avec les personnes, petites et grandes, écouter et être écouter.

PDF: rapport-wbnd-janvier-fevrier-2018-fr

Lettre d’Aurelio aux frères américains, 2 mars 2018

Chers frères,

c’était une grande joie participer à la II Assemblée Panaméricaine de la fraternité à Santo Domingo et partager la vie et les préoccupations, les espérances et les réalités des frères présents et des absents. Avec Mark, comme une équipe internationale, j’ai senti l’universalité de la vie de la fraternité et l’esprit de Charles de FOUCAULD dans les trajets de vies et dans les réponses aux défis de notre temps.

Merci pour tout celui qui a travaillié, d’avance et durant l’assemblée. Je valorise l’effort de tous : les responsables de chaque pays en préparant les réponses aux questionnaires, le travail de Fernando avec la coordination, les frères dominicains avec la préparation de l’assemblée et faire que nous étions comme chez nous… Notre frère Francisco, archevêque de Santo Domingo, avec son hospitalité et proximité … Notre frère évêque Ragael, avec son témoignage de la fidélité à la fraternité et au peuple …, ils sont beaucoup les motifs d’être reconnaissants.

Depuis chaque personne, les frères, la communauté de soeurs carmélites et les travailleurs de la maison où nous étions, le travail de Raisa, des gens que nous avons connus dans les paroisses et les communautés, un cadeau est reçu. C’est l’être humain qui nous donne le meilleur de lui même. Quand nous allons par la vie de pèlerins, quand nous sortons de notre “moi” pour nous trouver avec le “autre”, et notre attitude n’est pas d’être sur la défensive, mais de recevoir et d’être accueilli, sans juger, sans des préjugés, la fraternité devient possible, et on crée ce moment contemplatif d’entre les personnes qui il est plus profond même si il y a longtemps que nous ne nous sommes pas vus. Par cela, la grande joie de trouver à nouveau des frères et fse unir dans l’embrassade fraternelle.

Merci à Carlos Roberto et Eleuterio par ses deux communications si intéressantes et des frappantes. Ils nous ont aidé à avoir une plus juste opinion, à approfondir dans les appels depuis la Bible et la Laudato si du pape François vers la réalité du monde de la migration et de l’écologie, dans le soin de la maison communne. Cela a supposé une prise de conscience sur les défis qui se présentent non seulement en Amérique mais dans tout le monde. Notre frère Charles a eu cette conscience depuis son voyage en Maroc, comme scientifique, et a appris des gens simples comment évaluer ce qui existe, comment évaluer à l’étranger; pourquoi sa foi, sa culture, sa couleur ou une pensée nous interroge, puisqu’il est différent de nous. Le message de fraternité universelle de Charles de FOUCAULD reste encore une fois dans le présent, dans nos “budgets” pastoraux et personnels.

Les temps de prière, dans l’adoration, dans la célébration de l’eucharistie, je crois qu’ils nous ont seulement aidé non à penser, mais à travailler en équipe et à faire entre tous un bon travail qui aide tous les frères de l’Amérique.

Nous manquons les frères du Mexique, mais nous évaluons ses apports au questionnaire. Nous nous sentons près de Douglas, en Venezuela, qui essaie de permettre de connaître la fraternité dans son pays, en contactant des prêtres motivés par Nazareth et le style missionnaire du frère Charles. ¡Bravo, Douglas! Et beaucoup de courage à la fraternité de l’Argentine dans la préparation du Mois de Nazareth en juillet suivant.

Aujourd’hui j’écris avec la douleur et la préoccupation par les attaques terroristes au Burkina Faso. Tout le jour je suis pendant des nouvelles. Me fait mal beaucoup qui attaque à n’importe quelle personne, et encore plus à un pays que j’aime tant. Je demande des prières.

Et voilà que je demande au Dieu et à sa Mère que nous bénissent, d’illuminer avec son Esprit nos vies, nos communautés, nos familles. Que nous savons regarder à Jesús dans l’adoration avec une pleine confiance d’ami, que nous écoutons le Seigneur dans le désert, avec ses longs silences et d’attente – ils de Lui, à la recherche de nous-, que nous mettons notre coeur à la révision de vie, comme un livre ouvert, réel, non de science-fiction ou de l’histoire, que soient les plus abandonnés ceux qui nous motivent pour le chemin de l’Évangile.

Un grand “abrazo” transocénique.

Aurelio SANZ BAEZA, hermano responsable

Perín, Carthagène, Espagne, 2 mars 2018

PDF: Lettre d’Aurelio aux frères américains, 2 mars 2018, fr