Lettre de Pâques de Jean-François et Aurelio, Perín, 23 mars 2018

Représenté

Chers frères,
nous vous écrivons de Perin en Espagne où nous sommes réunis pour préparer l’Assemblée mondiale de la Fraternité Jesus Caritas aux Philippines.

Nous sommes à une semaine de Pâques.

Il fait encore froid mais nous savons que le Printemps s’approche.

Nous avons écrit la lettre d’invitation pour les délégués des régions qui participeront à cette assemblée.

Mais au-delà de ces quelques 56 personnes qui participeront à cette étape de la vie de notre Fraternité, tous les frères qui se réclament de Jesus Caritas sont concernés.

Pourquoi ?

A cause d’une conjoncture de la vie du monde et de l’Église qui souligne l’actualité saisissante de la pensée du Frère Charles

  • D’une part l’évolution du monde.

Les cinq continents deviennent de plus en plus interdépendants : les mouvements migratoires s’amplifient, la dégradation de la planète s’accentue, le fossé se creuse entre riches et pauvres, les conflits locaux ont une répercussion internationale Syrie, Yemen, le dieu argent accroît son pouvoir…

Dans le même temps on assiste à des tendances en tout pays au repli sur soi, au protectionnisme, à la méfiance vis-à-vis de l’autre…

  • D’autre part l’évolution de l’Église

Le pape François a bien pris la mesure de cette situation mondiale et des défis qu’elle lance à la mission de l’Église :

Dans l’exhortation apostolique « La joie de l’Évangile », il appelle toute l’Eglise à retrouver un dynamisme d’évangélisation en se recentrant sur le Christ et en sortant à la rencontre des hommes et en particulier des plus pauvres, ceux qui sont dans les périphéries.

Dans l’encyclique Laudato si il nous demande de nous mobiliser autour de la figure de François d’Assise pour entrer dans le mouvement d’une sobriété heureuse et dans une vraie solidarité avec les personnes les plus fragiles de notre monde.

Mais nous sentons aussi dans nos communautés et dans nos diocèses les résistances à ce mouvement de conversion à laquelle nous invite le Pape François…

Nous, prêtres en Fraternité, disciples du Frère Charles, nous nous sentons tous concernés par cette situation à cause de plusieurs thèmes de la pensée du Frère Charles

  • « Crier l’Evangile par toute sa vie », invitation à être présence d’Evangile au cœur d’un monde qui ne connaît pas le Christ
  • Appel pour nous, prêtres diocésains, à devenir « frères universels » c’est-à-dire sortir de notre narcissisme et susciter dans nos communautés une dynamique de sortie et de dialogue.
  • Appel à vivre la « spiritualité de Nazareth » c’est-à-dire à vivre la pauvreté, la prière et la proximité des pauvres.(consentir à notre réduction numérique et à développer la dimension priante et contemplative de notre ministère pastoral en privilégiant la proximité des pauvres).

C’est dire l’enjeu de notre assemblée de Cebu aux Philippines dans le contexte où nous vivons, dans une triple fidélité :

  • Au Christ
  • Au Frère Charles
  • Au Pape François

C’est pourquoi nous appelons chaque frère dès maintenant à préparer activement cette assemblée

  • Par la prière assidue en demandant l’intercession de la prière du Frère Charles
  • Par une communion fraternelle entre nous par la communication entre fraternités de différents pays…pour cela nous disposons d’un media qui est le site de notre fraternité. Et nous vous invitons à y contribuer par vos nouvelles, vos articles, votre réflexion.
  • Par votre contribution

Merci pour tout ce que vous pourrez faire pour contribuer à la réussite de cette assemblée mondiale des Philippines par vos réponses au questionnaire et par votre aide financière pour aider les frères qui ne peuvent par eux-mêmes assurer les frais de leur voyage.

Durant ce temps de travail, nous avons partagé la vie de beaucoup de personnes rencontrées, situations heureuses ou d’autres plus difficiles. Nous avons vécu la prière et la célébration de l’Eucharistie en étant présents à chacun de vous et spécialement à Gianantonio de l’Italie opéré d’un cancer en ces mêmes jours.

Que la joie de Pâques nous enracine dans la conviction que Jésus est vivant dans la vie des personnes, dans les situations que nous rencontrons, dans les mouvements du monde en faveur des droits de l’homme et de la femme, et dans tous ces élans du cœur dont nous sommes témoins chaque jour.

Un abrazo grand et fraternel.

Jean-François et Aurelio

Perín, Murcia, Espagne, 23 mars 2018

PDF: Lettre de Pâques de Jean-François et Aurelio, Perín, 23 mars 2918, fr

Lettre d’Aurelio aux frères américains, 2 mars 2018

Représenté

Chers frères,

c’était une grande joie participer à la II Assemblée Panaméricaine de la fraternité à Santo Domingo et partager la vie et les préoccupations, les espérances et les réalités des frères présents et des absents. Avec Mark, comme une équipe internationale, j’ai senti l’universalité de la vie de la fraternité et l’esprit de Charles de FOUCAULD dans les trajets de vies et dans les réponses aux défis de notre temps.

Merci pour tout celui qui a travaillié, d’avance et durant l’assemblée. Je valorise l’effort de tous : les responsables de chaque pays en préparant les réponses aux questionnaires, le travail de Fernando avec la coordination, les frères dominicains avec la préparation de l’assemblée et faire que nous étions comme chez nous… Notre frère Francisco, archevêque de Santo Domingo, avec son hospitalité et proximité … Notre frère évêque Ragael, avec son témoignage de la fidélité à la fraternité et au peuple …, ils sont beaucoup les motifs d’être reconnaissants.

Depuis chaque personne, les frères, la communauté de soeurs carmélites et les travailleurs de la maison où nous étions, le travail de Raisa, des gens que nous avons connus dans les paroisses et les communautés, un cadeau est reçu. C’est l’être humain qui nous donne le meilleur de lui même. Quand nous allons par la vie de pèlerins, quand nous sortons de notre “moi” pour nous trouver avec le “autre”, et notre attitude n’est pas d’être sur la défensive, mais de recevoir et d’être accueilli, sans juger, sans des préjugés, la fraternité devient possible, et on crée ce moment contemplatif d’entre les personnes qui il est plus profond même si il y a longtemps que nous ne nous sommes pas vus. Par cela, la grande joie de trouver à nouveau des frères et fse unir dans l’embrassade fraternelle.

Merci à Carlos Roberto et Eleuterio par ses deux communications si intéressantes et des frappantes. Ils nous ont aidé à avoir une plus juste opinion, à approfondir dans les appels depuis la Bible et la Laudato si du pape François vers la réalité du monde de la migration et de l’écologie, dans le soin de la maison communne. Cela a supposé une prise de conscience sur les défis qui se présentent non seulement en Amérique mais dans tout le monde. Notre frère Charles a eu cette conscience depuis son voyage en Maroc, comme scientifique, et a appris des gens simples comment évaluer ce qui existe, comment évaluer à l’étranger; pourquoi sa foi, sa culture, sa couleur ou une pensée nous interroge, puisqu’il est différent de nous. Le message de fraternité universelle de Charles de FOUCAULD reste encore une fois dans le présent, dans nos “budgets” pastoraux et personnels.

Les temps de prière, dans l’adoration, dans la célébration de l’eucharistie, je crois qu’ils nous ont seulement aidé non à penser, mais à travailler en équipe et à faire entre tous un bon travail qui aide tous les frères de l’Amérique.

Nous manquons les frères du Mexique, mais nous évaluons ses apports au questionnaire. Nous nous sentons près de Douglas, en Venezuela, qui essaie de permettre de connaître la fraternité dans son pays, en contactant des prêtres motivés par Nazareth et le style missionnaire du frère Charles. ¡Bravo, Douglas! Et beaucoup de courage à la fraternité de l’Argentine dans la préparation du Mois de Nazareth en juillet suivant.

Aujourd’hui j’écris avec la douleur et la préoccupation par les attaques terroristes au Burkina Faso. Tout le jour je suis pendant des nouvelles. Me fait mal beaucoup qui attaque à n’importe quelle personne, et encore plus à un pays que j’aime tant. Je demande des prières.

Et voilà que je demande au Dieu et à sa Mère que nous bénissent, d’illuminer avec son Esprit nos vies, nos communautés, nos familles. Que nous savons regarder à Jesús dans l’adoration avec une pleine confiance d’ami, que nous écoutons le Seigneur dans le désert, avec ses longs silences et d’attente – ils de Lui, à la recherche de nous-, que nous mettons notre coeur à la révision de vie, comme un livre ouvert, réel, non de science-fiction ou de l’histoire, que soient les plus abandonnés ceux qui nous motivent pour le chemin de l’Évangile.

Un grand “abrazo” transocénique.

Aurelio SANZ BAEZA, hermano responsable

Perín, Carthagène, Espagne, 2 mars 2018

PDF: Lettre d’Aurelio aux frères américains, 2 mars 2018, fr

Lettre de Bangalore, équipe inter, 17 Janvier 2018

Représenté

Chers frères,
depuis Bangalore en Inde nous vous envoyons notre salut fraternel

Nous voulons partager avec vous le travail que nous avons accompli.

C’est notre première réunion sans Félix dont nous célébrons la mémoire. Mais nous croyons qu’il nous a aidés du haut du ciel.

Nous sommes très heureux d’avoir pu poursuivre l’objectif de cette réunion malgré les diverses difficultés que nous avons rencontrées.

Emmanuel et Honoré n’ont pas pu être avec nous parce qu’ils n’ont pas pu obtenir leur visa de l’Inde.

Avec ces deux frères nous avons eu beaucoup de communications durant notre rencontre.

Prakash de l’Inde et Philippe de Corée nous ont accompagnés quelques jours, comme membres du Conseil de l’Asie.

Notre frère Arthur n’a pas pu venir du Pakistan comme responsable de l’Asie à cause du manque de visa.

Tout le travail a consisté à préparer l’assemblée mondiale de Janvier 2019.

Au début, nous avions prévu que cette assemblée devait se tenir à Bangalore.

Mais finalement nous avons choisi les Philippines à cause des problèmes de visas pour beaucoup de frères.

Les frères de Bangalore nous ont entourés de toutes leurs attentions à tout moment.

D’abord à Shanti Sadhana Trust, centre de spiritualité franciscaine tenu par les capucins qui nous a accueillis au début de notre séjour et après dans le Centre Ashirvad des Jésuites.

Notre frère Alphonse, de la fraternité de Bangalore et responsable de l’Inde a été l’ange gardien de notre équipe, se préoccupant toujours pour nous : transport, nécessité de soins, contacts…

Merci Alphonse ! Et merci aux frères de l’Inde !

Dans le travail de chaque jour pour préparer l’assemblée nous avons mis en valeur les réalités de tous les continents : le fonctionnement des fraternités, les assemblées continentales, le mois de Nazareth, les joies et les problèmes et les défis de tant de frères de par le monde.

Mark a présenté un rapport financier de la fraternité et a proposé un budget pour la prochaine assemblée.

Nous l’enverrons aux responsables.

Nous attendons de toutes les régions votre contribution financière pour aider d’autres frères pour leur voyage aux Philippines.

Nous avons réalisé le programme complet et l’horaire de l’assemblée, heure par heure et jour après jour.

Avec la méthodologie et les personnes responsables pour chaque activité.

Cela n’a pas été un travail difficile parce que nous avons travaillé en équipe en gardant clairement l’objectif de l’assemblée mondiale : approfondir et actualiser l’identité missionnaire des prêtres diocésains inspirés par le témoignage de Charles de FOUCAULD, contemplatif et porteur de la Bonne nouvelle de Jésus pour tous.

Le questionnaire de Bangalore, formulé il y a plus d’un an, n’a pas reçu beaucoup de réponses.

Beaucoup de pays n’ont pas répondu.

Nous pensons que c’est la tâche des responsables régionaux de motiver tous les frères dans cette préparation.

C’est pour cela qu’au mois de Mars nous allons relancer le questionnaire pour que nous puissions travailler par groupes continentaux lors de l’assemblée mondiale.

De sorte que notre réflexion soit le fruit de la majorité et non seulement de quelques-uns.

La grande différence sociale et ecclésiale entre nos continents nous encourage à sentir avec plus de force que le message de fraternité universelle de Charles de FOUCAULD nous guide tous ensemble sur notre chemin.

Nous avons évoqué les profonds défis qui se présentent à nous : les fondamentalismes qui sont présents dans le monde et à l’intérieur de l’Église, la manque de dialogue politique et interreligieux avec les musulmans, en Europe, en Asie et en Afrique, les menaces d’un conflit nucléaire, l’augmentation de la pauvreté dans de nombreux pays à cause de gouvernements corrompus, l’exploitation des travailleurs par les multinationales, la dégradation de la planète, la violence faite aux femmes, le drame des réfugiés…tout cela ne peut pas nous laisser dans l’indifférence !

Charles de FOUCAULD et notre Pape François nous encouragent à prendre au sérieux une posture prophétique au cœur de cette humanité blessée et souffrante.

Notre assemblée des Philippines est un point fort en faveur de la paix.

Une Église appelée à sortir d’elle-même envoyée aux périphéries.

C’est pour cela que nous voulons approfondir le sens missionnaire de notre ministère et favoriser une culture de l’espérance.

A Bangalore nous avons partagé comme famille de Charles de FOUCAULD des moments de prière et de rencontre avec les petites sœurs de Jésus, des membres de la fraternité séculière, des petits frères et autres frères de l’Évangile.

Nous nous sommes sentis de la même famille avec ces hommes et ces femmes avec qui nous partageons un chemin en commun.

Nous avons visité l’archevêque de Bangalore Bernard MORAS qui nous a permis de connaître les réalités du diocèse. Nous avons eu des contacts avec des membres du clergé diocésain dans quelques paroisses.

Nous soulignons l’Importance de notre rencontre avec les fraternités sacerdotales de Bangalore, dans l’Eucharistie, le dialogue et les repas partagés.

Comme équipe internationale, nous avons vécu une vie de fraternité dans la prière, l’adoration et l’Eucharistie. Mark a animé ce service.

Aussi ce travail commun de préparation de l’assemblée nous a demandé beaucoup de temps.

C’est un signe de fraternité d’être à l’écoute les uns des autres, de nous soutenir et de nous aider mutuellement.

Cela a été vécu avec la joie de servir tous les frères de la fraternité.

La pollution, le bruit des rues de Bangalore avec une densité de trafic impressionnant, les six millions d’êtres humains habitant cette ville…Nous laisser servir et aimer par Alphonse avec les mille détails de la vie quotidienne…C’est ainsi que nous avons vécu notre Nazareth commun qui nous a fait sortir de notre confort habituel…

 

Merci de nouveau aux frères de l’Inde.

Au mois de Mars vous recevrez le questionnaire des Philippines mis à jour (qui sera présent aussi sur notre site) avec la lettre d’invitation et le bulletin d’inscription.

Durant toute cette année il y aura plusieurs communications aux responsables régionaux pour que notre assemblée aux Philippines poursuive l’objectif que nous nous sommes fixé.

Nous vous communiquons avec joie que la nouvelle fraternité d’HaÏti a été acceptée comme fraternité sacerdotale après deux années de temps probatoire.

Bienvenue à Jonas notre frère d’Haïti !

Nous sommes aussi en contact avec un prêtre du Venezuela pour la création d’une nouvelle fraternité dans ce pays…

Avec beaucoup d’espérance et de joie nous, équipe internationale, déployons nos efforts pour que cette année de préparation soit un travail de tous, pour le bien de chaque personne, de la fraternité, de l’Église et des gens qui nous accompagnent ou que nous accompagnons.

C’est notre mission de porter et de rencontrer Jésus dans le style de Nazareth, contemplatif et missionnaire.

A partir de ce moment tous ensemble nous devons nous sentir engagés dans ce travail, les frères âgés ou malades avec leur prière, les plus actifs avec leur ministère. Merci.

Tous nous apprenons de tous et nous n’avons qu’un seul maître : Jésus.

Merci de nouveau aux frères de l’Inde !

Et merci aussi aux frères des Philippines pour le « oui » qui nous permet de célébrer aux Philippines notre prochaine assemblée mondiale !

Un grand « abrazo » de vos frères :

Mark, Mauricio, Aurelio et Jean-François

Bangalore, Inde, 17 Janvier 2018

 

 

PDF: Lettre de Bangalore, équipe inter, 17 Janvier 2018, fr

Lettre d’Advent 2017, frère responsable

Représenté

Chers frères,

l’Avent, avec la liturgie des dimanches, nous rend proche de Jésus petit et fragile ; ce Jésus qui naît dans l’espérance de beaucoup de gens pour un monde meilleur, plus humain où hommes et femmes jouiront de leurs droits ; un monde qui a besoin de dialogue et d’égalité. Le Pape François nous encourage par ses messages à sortir des structures oppressives, dans et hors de l’Église, et à nous ouvrir au message de Jésus fait homme dans les diverses formes culturelles et sociales.

Le frère Charles, dont nous avons célébré la fête le 1er décembre, 101 ans après sa Pâque, est une de nos références pour, à partir de Nazareth, nous ouvrir au monde, face aux multiples injustices qui perdurent en raison des intérêts des puissants : les mafias du narco trafic et de l’esclavage, la menace nucléaire, les fondamentalistes politiques, les causes du changement climatique, le terrorisme…. et tant de manifestations d’anti valeurs qui nous font honte, mais qui continuent chaque jour. Quand on manipule l’information ou les consciences quand on essaye au prix de vies humaines de gagner du pouvoir et de l’argent, et de tromper les peuples…. je crois que tous nous savons dire non à cela et notre mission est d’aider les autres à être cohérents avec la Foi et l’évangile. Que notre prière, notre pastorale et notre mission qui naissent de l’ amour pour le Seigneur et pour notre prochain, comme nous y encourage Frère Charles, soit dans la ligne du travail pour le royaume de Dieu dans cet Avent où les pauvres nous apprennent à partager même ce qui est humble et insignifiant.

Nous avons vécu douloureusement les décès de Félix, notre frère de Madagascar, Howie des États Unis (desquels nous parlons dans notre page iesuscaritas.org) et Dominic de Myanmar. D’autres frères également ont vécu leur Pâque. Tous nous ont enseigné par leur fidélité à l’évangile et à la fraternité que ça vaut la peine de suivre le Christ.

Suite à la mort de Félix, membre de l’équipe internationale et responsable pour l’Afrique, l’équipe a désigné Honoré SAWADOGO du Burkina Faso pour le remplacer. Nous l’accueillerons à notre prochaine rencontre à Bangalore, Inde, en janvier 2018, pour préparer l’assemblée  générale de janvier 2019. Honoré, Jean-François, Mark, Emmanuel, Mauricio et moi-même nous allons travailler avec confiance pour rendre possible une assemblée représentative de tous les frères du monde, avec leurs soucis, leurs réalisations, les appels à être fidèle à notre choix comme missionnaire et prêtre diocésain, dans le charisme de frère Charles. J’attends encore la réponse de quelques pays au questionnaire préliminaire à l’assemblée. Ce questionnaire se trouve dans notre page internet. Merci ; cela facilitera notre travail à Bangalore.

En avril j’ai vécu avec joie la rencontre des responsables et des délégués de la famille spirituelle de Frère Charles à Aix la Chapelle (Allemagne). Nous avons partagé cette volonté de faire Église dans le style du Pape François tout en restant des êtres humains imparfaits, mais ouverts aux changements personnels et communautaires, face aux défis de nos sociétés et des problèmes humains, avec la joie de savoir que nous ne sommes pas seuls dans cette mission. Nous formons une seule famille ; et la fraternité sacerdotale partage en beaucoup d’endroits la vie et la proximité d’autres fraternités.

J’ai eu la joie de participer à la retraite annuelle de la fraternité en Argentine et de partager avec beaucoup de frères leur pastorale et leurs engagements avec leurs communautés. Je remercie le Seigneur pour ce qu’il réalise au travers de ces frères qui m’ont accueilli avec beaucoup d’amitié. José Maria BALIÑA, évêque auxiliaire de Buenos Aires, nous a aidé à approfondir la parole de Dieu dans nos vies et notre mission (voir la lettre d’Aurelio à la fraternité argentine sur notre site).

Également les fraternités des U.S.A ont tenu leur assemblée à Camarillo (Californie). Notre frère Fernando TAPIA responsable pour l’Amérique a animé la rencontre . Jerry RAGAN, très cher « Hap », fut réélu comme responsable national (voir la lettre de Camarillo sur le site). Avec joie on peut noter la proximité des diverses fraternités de toute l’Amérique, tout spécialement dans la préparation en cours de la deuxième assemblée Panaméricaine de février 2018 en République Dominicaine, sous le patronage de Fernando et des frères caribéens Martires et Abraham. La nouvelle fraternité de Haïti sera présente. Bienvenue Jonas et frères Haïtiens.

Nos frères du Mexique ont eu leur premier Mois de Nazareth en juillet et août, animé également par Fernando TAPIA près de Puebla. L’expérience a été une semence d’authentique fraternité dans ce pays où la fraternité grandit et s’enrichit avec des frères prêtres très engagés socialement et pastoralement avec leur peuple. On apprécie le travail de Nacho, ancien responsable et son engagement infatigable pour la fraternité, et actuellement le travail de José RENTERÍA . Merci de ce que vous êtes (voir sur le site).

En juillet nous avons eu notre assemblée européenne à Rudy en Pologne. Dans la lettre de Rudy vous avez un important résumé des apports des diverses fraternités, fait par John Mc’EVOY, d’Irlande, notre nouveau responsable européen et les frères polonais spécialement Andrzej et Rafael qui nous ont accueillis magnifiquement et nous ont permis une visite à des paroisses en fin de semaine. Nous avons élu Kuno KHON d’Allemagne comme notre responsable de fraternité en Europe jusqu’à notre prochaine assemblée en Angleterre en 2020. Beaucoup d’appels nous viennent face à une Église européenne qui vieillit, dans une société toujours plus désacralisée et laïcisée, et avec une démographie changeante et dépendante du grand nombre d’immigrants et de réfugiés. Ces derniers ne peuvent rester extérieurs à notre mission.

Notre frère Jean Michel BORTHEIRIE a animé la retraite au Tchad à Bakara au mois d’août et, avec joie, il m’a rapporté son expérience africaine de fraternité. C’est un bon connaisseur de la réalité africaine, par son travail missionnaire dans ce continent.La fraternitè du Tchad grandit et Corentin AGDE s’efforce d’organiser des rencontres, mais avec des difficultés pour les distances comme cela est courant dans ces pays là. Merci car cet effort rend possible la fraternité.

La fraternité espagnole a fait sa retraite d’été fin août à Galapagar, près de Madrid, avec l’apport de notre frère Mateo CLARES. L’adoration, la révision de vie, le jour de désert et une soirée d’assemblée, animé par notre responsable Leonardo, nous réchauffèrent le cœur et nous aidèrent à progresser.

Nos frères chiliens ont eu récemment leur retraite et assemblée. Guidés par Mathias VALENZUELA, missionnaire du Sacré-cœur, spécialiste de Charles de FOUCAULD. Quel bonheur de voir de nouveau notre frère Mariano PUGA dans cette photo de famille !Lui et d’autres frères « historiques » dont l’âge et l’expérience nous donne un témoignage vivant de disciple de Jésus, de pasteur et de missionnaire montrant que Dieu les aime et qu’ils donnent tout pour Lui.

Début novembre s’est tenu au Pakistan la semaine de spiritualité de l’Asie, centrée sur le message de frère Charles, avec la participation de frères de presque toutes les fraternités asiatiques, sous la coordination d’ Arthur, responsable d’Asie, et d’Emmanuel, de l’équipe internationale. Dans peu de temps, j’espère vous donner un résumé plus complet sur notre site.

Et aujourd’hui je pars pour l’Italie pour participer à la retraite et assemblée de nos frères italiens à Loreto. Secondo MARTIN termine sa tâche de responsable. Il faudra élire un nouveau frère. Nous aurons dans notre cœur Guiseppe COLAVERO un grand lutteur pour la fraternité et les plus abandonnés et également Giovanni, le vieux frère aimé de tous.

Ayons dans nos prières nos frères malades ; je pense tout spécialement à Aquileo, du Mexique, qui va être opéré suite à un accident, à Gianantonio d’Italie ; à quelques frères d’Espagne très proches ; ceux ci sont la présence de Jésus qui fut si proche des affligés. Notre prière va aussi à des frères dans des pays d’instabilité politique, d’insécurité, de terrorisme, de mafias… Avec eux et pour ces peuples demandons que Jésus naisse dans ces êtres humains qui ont moins que nous. C’est une de nos résolutions possibles pour cet Avent.

Pardonnez-moi la longueur de cette lettre qui ressemble plus à un album de famille ou à un journal de bord ; je l’écris avec affection pour que vous connaissiez les visages des frères dans le monde avec leurs joies et préoccupations.

Bon Avent à tous en espérant que le travail ici et là-bas, en pays de mission, dans les quartiers, les hôpitaux, les prisons, les paroisses, auprès des exclus, que tout cela soit pour la gloire de Dieu et pour construire un monde de frères.

Avec une accolade très fraternelle.

Aurelio SANZ BAEZA, frère responsable

Perín, Carthagène, Murcia, Espagne, 19 novembre 2017,
Journée Mondiale pour le Pauvres, promi par notre pape François

(Merci, cher Jean-Louis RATTIER, par le texte en français)

PDF: Lettre d’Avent 2017, frère responsable, fr

WEND BE NE DO, Burkina Faso: un projet dans le charisme de Charles de FOUCAULD

Rapport du suivi du projet réalisé par les coopérants : Concepción MARTOS GARCÍA, Carlos LLANO FERNÁNDEZ,et Aurelio SANZ BAEZA durant leur séjour à Wend Be Ne Do au Burkina Faso du 29 janvier au 8 février 2018.

Être au WBND une nouvelle fois est un privilège pour nos vies . Nous avons partagé une réalité qui nous occupe toute l’année malgré la distance, mais qui sur le terrain nous renforce et nous renouvelle dans ce projet. L’important est de parler avec les personnes, petites et grandes, écouter et être écouter.

PDF: rapport-wbnd-janvier-fevrier-2018-fr