La prophétie de Charles de FOUCAULD. Antonio LÓPEZ BAEZA

“Retournons à l’Évangile, sinon le Christ ne sera pas avec nous”

Charles de FOUCAULD

L’avenir de l’Église, c’est le désert:

Autrement, comment, peut-il indiquer au monde actuel le chemin qui mène de l’esclavage et des dépendances qui l’affligent à la joyeuse liberté des enfants de Dieu?

L’avenir de l’Église, c’est Nazareth:

La force prophétique (c’est-à-dire la capacité de convaincre) de sa parole dans le monde dépend de son incarnation dans les indigences et les luttes des pauvres et des marginalisés de chaque société.

L’avenir de l’Église, c’est la Fraternité universelle:

Au sein de celle-ci, personne ne peut se sentir exclu ou marginalisé; tous sont embrassés au-delà des rites et des croyances, au-delà des différentes façons de concevoir l’existence humaine et de rechercher le bonheur.

L’avenir de l’Église, c’est Jésus, le Modèle Unique:

Celui qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, chemin d’humanité en plénitude pour être doux et humble de cœur; révélant avec sa vie et avec sa mort le visage d’un Dieu, Père et Mère, follement amoureux de toute créature humaine.

L’avenir de l’Église, c’est crier l’Évangile avec sa vie:

Une vie qui contamine la joie de se sentir déjà sauvé par Dieu. Une vie qui trouve tout son sens dans le silence du service le plus désintéressé. Une vie offerte dans l’action de grâce et la communion à tous ceux qui ont soif de la vie.

L’avenir de l’Église, c’est la dernière place :

Parce qu’avec la sagesse de l’Esprit, elle sait que les princes et les puissants de ce monde oppriment toujours; et elle sait que les premières places au Banquet du Royaume sont réservées à ceux qui ont accepté d’être serviteurs inutiles et désinteressés, tout en faisant ce qu’ils devaient faire.

L’avenir de l’Église, c’est l’Absolu de Dieu :

Il convient qu’Il grandisse et qu’elle diminue. Parce que seul Dieu sauve – et Dieu seul sauve que! Lui seul capable de tirer des enfants d’Abraham des pierres et seul lui est également capable de combler les aspirations les plus profondes du cœur humain.

L’avenir de l’Église, c’est l’Adoration de l’Éternel :

Le Dieu plus grand que toutes les institutions et les idées qui louent et défendent son nom. Devant lui il n’y a plus que le silence de l’âme amoureuse, livrée à l’étonnement d’un tel amour immense.

L’avenir de l’Église, c’est l’abandon à Dieu:

Ne rien chercher pour soi-même sous forme d’honneurs ou de privilèges; accepter les incompréhensions, les persécutions et les échecs qui pourraient lui arriver et rester fidèle à l’Évangile en suivant son Maître avec la Croix; et elle travaille le plus la plus tranquille gratuité, sachant que sa mission dans le monde ne dépend pas de l’efficacité des moyens temporaires.

L’avenir de l’Église, c’est la simplicité évangélique:

Revenons à l’Évangile! Simplicité de la hiérarchie. Simplicité de la morale. Simplicité dans les expressions liturgiques – Simplicité, avant tout, dans l’exposition de la vérité révélée que nous transmet la diaphanie du Verbe fait Chair.

L’Église du futur sera une Église de ressuscités :

Des femmes et des hommes courageux et libres, des amoureux passionnés de la vie et défenseurs intrépides de la dignité et des droits de l’homme; Bienheureux dans la pauvreté de leur esprit de solidarité; prêts à donner leurs vies, au quotidien de leurs responsabilités, comme le grain de blé qui n’a pas peur de mourir pour porter beaucoup de fruits pour le bien commun …

Ou elle ne le sera pas du tout!

PDF: La prophétie de Charles de FOUCAULD. Antonio LÓPEZ BAEZA. Fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.