ÉQUIPE INTERNATIONALE, SEPTEMBRE 2014

Chers frères,
Manahona! Comment ça va! Salema! Bonjoir!

madagascar1Nous voulons partager notre joie de former une fraternité tout en étant des personnes très différentes accueillies par Félix à Madagascar et nous désirons présenter notre expérience de travail à Antananarivo et Mahajanga. En commençant par ce que nous avons vécu avec les petites sœurs de l’Évangile dans un quartier périphérique de la capitale, puis dans la rencontre avec la fraternité sacerdotale malgache à Amborovy, et en partageant avec eux la clôture de la rencontre nationale des familles Charles de FOUCAULD.

madagascar2L’adoration, la célébration et l’ouverture du cœur a permis aux autres de lire en nous, comme nous en eux. Et finalement tout cela a rendu possible que nous nous sentions comme une fraternité au Carmel de Amborovy, où les sœurs carmélitaines nous ont accueillis comme en famille. Grâce à Félix nous avons pu vivre ces jours comme à « Nazareth », très proches des gens qui chaque jour nous ont fait cadeau de leur salutation et de leur sourire.

madagascar3Le message du pape François a été présent dans notre rencontre et nous a aidé à mettre en valeur la Parole de Dieu comme animatrice de notre fraternité, prenant en compte pour 2015 le 50ème anniversaire de la constitution Dei Verbum.

Nous avons fait une révision de la vie des fraternités sur les 5 continents (la fraternité madagascar4sacerdotale existe dan 43 pays) où le charisme et le message de fraternité universelle du Frère Charles est accueilli comme un évangile que nous pouvons respirer. Nous soulignons la requête des fraternités d’Asie pour une coordination et une communication chaque fois meilleure :

– le Mois de Nazareth en France, au Brésil, au Chili, au Cameroun et en Irlande, durant cette année, est une bonne nouvelle constante que l’on ne peut pas mettre dans un classeur.

madagascar6L’appel au dialogue avec l’islam en Europe, Afrique et Asie : un seul Père qui veut l’entente entre tous ses enfants et qui ne veut pas être cause de séparation ni de conflits ; nous espérons que la prochaine rencontre de juillet 2015 à Viviers (France) coordonnée par Jean-François pour les prêtres en relation avec les musulmans, sera de grande aide pour unir et non disperser ou séparer.

madagascar5Nous remarquons les problèmes de communication qui se posent, que ce soit à cause de grandes distances entre certains pays, ou à cause de la surcharge de travail des frères. madagascar7Nous voulons que notre site à l’Internet, « iesuscaritas.org » soit le point de rencontre de tous pour communiquer pratiquement et rapidement et nous désirons que tout document à propos du Frère Charles soit partagé entre nous ; nous nous réjouissons pour tout le vécu des assemblées à Colorado Springs aux États Unis, Kribi au Cameroun et Vérone en Italie. Nous accueillons les bonnes impressions et la joie des frères dans ces rencontres.

La reconnaissance de notre fraternité sacerdotale selon le droit pontifical se rapproche et nous espérons de bons résultats de notre rencontre avec la Congrégation du Clergé grâce à des prêtres proches de la fraternité.

madagascar8Pour le centenaire de la Pâque du frère Charles, nous ne proposons pas un critère général de célébration car nous savons qu’en chaque continent, pays, diocèse, paroisse ou fraternité locale on est en train d’organiser l’événement comme en famille. Tout doit être une fête dans le style de Nazareth, en partageant avec les plus humbles, loin d’expressions de triomphe ou de grandeur.

Nous avons fait un bilan de nos finances : l’équilibre de la caisse internationale reste fragile. Nous rappelons aux différents pays que la fraternité c’est aussi partager nos biens pour aider spécialement au développement du Mois de Nazareth et des assemblées en Asie, Afrique et Amérique. De même pour que que la présence de l’équipe internationale soit assurée par la participation d’un de ses membres, ou encore pour réaliser notre rencontre annuelle, nous avons besoin de votre soutien. Merci de votre générosité, nous apprécions beaucoup cet effort de partage.

Il y a trois appels important que nous percevons dans nos vies à travers le spécifique de notre fraternité sacerdotale: le jour de désert comme temps d’écoute, dépouillés de tout, comme une de nos priorités mensuelles.

madagascar9Ensuite la révision de vie comme moment contemplatif de la vie des frères, de leurs sentiments, projets, problèmes, de sa vie spirituelle, comme eux aussi nous regardent et nous aident;

et aussi l’engagement de chaque fraternité pour progresser dans l’appui mutuel comme une famille est capable de s’entraider dans le quotidien. Nous ne pouvons pas nous comporter comme un groupe qui vivrait une spiritualité désincarnée. Nous sommes toujours appelés à partager un projet, un travail d’équipe, un engagement actif face aux problèmes humains et sociaux.

Nous croyons que cela fait partie du rêve de Frère Charles en lien avec Jésus crucifié et ressuscité, présent en chaque homme ou femme. Nous croyons qu’en chacune de nos vies, Jésus nous contemple et nous aime comme nous le contemplons et l’aimons dans l’adoration quotidienne de l’Eucharistie.

Nous fixons notre prochaine réunion en Espagne dans la maison d’Aurelio, du 20 au 29 octobre 2015. Nous commençons déjà à préparer notre cœur et notre sac à dos.

madagascar10Une grande accolade de toute l’équipe qui compte sur votre appui dans la prière.

Jean François,Emmanuel ,Félix, Marc, Mauricio et Aurelio

Amborovy, Madagascar, le 11 septembre 2014, le jour de notre retour.

PDF: LETTRE D’AMBOROVY, équipe internationale, 2014, français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.