Lettre d’Advent 2017, frère responsable

Représenté

Chers frères,

l’Avent, avec la liturgie des dimanches, nous rend proche de Jésus petit et fragile ; ce Jésus qui naît dans l’espérance de beaucoup de gens pour un monde meilleur, plus humain où hommes et femmes jouiront de leurs droits ; un monde qui a besoin de dialogue et d’égalité. Le Pape François nous encourage par ses messages à sortir des structures oppressives, dans et hors de l’Église, et à nous ouvrir au message de Jésus fait homme dans les diverses formes culturelles et sociales.

Le frère Charles, dont nous avons célébré la fête le 1er décembre, 101 ans après sa Pâque, est une de nos références pour, à partir de Nazareth, nous ouvrir au monde, face aux multiples injustices qui perdurent en raison des intérêts des puissants : les mafias du narco trafic et de l’esclavage, la menace nucléaire, les fondamentalistes politiques, les causes du changement climatique, le terrorisme…. et tant de manifestations d’anti valeurs qui nous font honte, mais qui continuent chaque jour. Quand on manipule l’information ou les consciences quand on essaye au prix de vies humaines de gagner du pouvoir et de l’argent, et de tromper les peuples…. je crois que tous nous savons dire non à cela et notre mission est d’aider les autres à être cohérents avec la Foi et l’évangile. Que notre prière, notre pastorale et notre mission qui naissent de l’ amour pour le Seigneur et pour notre prochain, comme nous y encourage Frère Charles, soit dans la ligne du travail pour le royaume de Dieu dans cet Avent où les pauvres nous apprennent à partager même ce qui est humble et insignifiant.

Nous avons vécu douloureusement les décès de Félix, notre frère de Madagascar, Howie des États Unis (desquels nous parlons dans notre page iesuscaritas.org) et Dominic de Myanmar. D’autres frères également ont vécu leur Pâque. Tous nous ont enseigné par leur fidélité à l’évangile et à la fraternité que ça vaut la peine de suivre le Christ.

Suite à la mort de Félix, membre de l’équipe internationale et responsable pour l’Afrique, l’équipe a désigné Honoré SAWADOGO du Burkina Faso pour le remplacer. Nous l’accueillerons à notre prochaine rencontre à Bangalore, Inde, en janvier 2018, pour préparer l’assemblée  générale de janvier 2019. Honoré, Jean-François, Mark, Emmanuel, Mauricio et moi-même nous allons travailler avec confiance pour rendre possible une assemblée représentative de tous les frères du monde, avec leurs soucis, leurs réalisations, les appels à être fidèle à notre choix comme missionnaire et prêtre diocésain, dans le charisme de frère Charles. J’attends encore la réponse de quelques pays au questionnaire préliminaire à l’assemblée. Ce questionnaire se trouve dans notre page internet. Merci ; cela facilitera notre travail à Bangalore.

En avril j’ai vécu avec joie la rencontre des responsables et des délégués de la famille spirituelle de Frère Charles à Aix la Chapelle (Allemagne). Nous avons partagé cette volonté de faire Église dans le style du Pape François tout en restant des êtres humains imparfaits, mais ouverts aux changements personnels et communautaires, face aux défis de nos sociétés et des problèmes humains, avec la joie de savoir que nous ne sommes pas seuls dans cette mission. Nous formons une seule famille ; et la fraternité sacerdotale partage en beaucoup d’endroits la vie et la proximité d’autres fraternités.

J’ai eu la joie de participer à la retraite annuelle de la fraternité en Argentine et de partager avec beaucoup de frères leur pastorale et leurs engagements avec leurs communautés. Je remercie le Seigneur pour ce qu’il réalise au travers de ces frères qui m’ont accueilli avec beaucoup d’amitié. José Maria BALIÑA, évêque auxiliaire de Buenos Aires, nous a aidé à approfondir la parole de Dieu dans nos vies et notre mission (voir la lettre d’Aurelio à la fraternité argentine sur notre site).

Également les fraternités des U.S.A ont tenu leur assemblée à Camarillo (Californie). Notre frère Fernando TAPIA responsable pour l’Amérique a animé la rencontre . Jerry RAGAN, très cher « Hap », fut réélu comme responsable national (voir la lettre de Camarillo sur le site). Avec joie on peut noter la proximité des diverses fraternités de toute l’Amérique, tout spécialement dans la préparation en cours de la deuxième assemblée Panaméricaine de février 2018 en République Dominicaine, sous le patronage de Fernando et des frères caribéens Martires et Abraham. La nouvelle fraternité de Haïti sera présente. Bienvenue Jonas et frères Haïtiens.

Nos frères du Mexique ont eu leur premier Mois de Nazareth en juillet et août, animé également par Fernando TAPIA près de Puebla. L’expérience a été une semence d’authentique fraternité dans ce pays où la fraternité grandit et s’enrichit avec des frères prêtres très engagés socialement et pastoralement avec leur peuple. On apprécie le travail de Nacho, ancien responsable et son engagement infatigable pour la fraternité, et actuellement le travail de José RENTERÍA . Merci de ce que vous êtes (voir sur le site).

En juillet nous avons eu notre assemblée européenne à Rudy en Pologne. Dans la lettre de Rudy vous avez un important résumé des apports des diverses fraternités, fait par John Mc’EVOY, d’Irlande, notre nouveau responsable européen et les frères polonais spécialement Andrzej et Rafael qui nous ont accueillis magnifiquement et nous ont permis une visite à des paroisses en fin de semaine. Nous avons élu Kuno KHON d’Allemagne comme notre responsable de fraternité en Europe jusqu’à notre prochaine assemblée en Angleterre en 2020. Beaucoup d’appels nous viennent face à une Église européenne qui vieillit, dans une société toujours plus désacralisée et laïcisée, et avec une démographie changeante et dépendante du grand nombre d’immigrants et de réfugiés. Ces derniers ne peuvent rester extérieurs à notre mission.

Notre frère Jean Michel BORTHEIRIE a animé la retraite au Tchad à Bakara au mois d’août et, avec joie, il m’a rapporté son expérience africaine de fraternité. C’est un bon connaisseur de la réalité africaine, par son travail missionnaire dans ce continent.La fraternitè du Tchad grandit et Corentin AGDE s’efforce d’organiser des rencontres, mais avec des difficultés pour les distances comme cela est courant dans ces pays là. Merci car cet effort rend possible la fraternité.

La fraternité espagnole a fait sa retraite d’été fin août à Galapagar, près de Madrid, avec l’apport de notre frère Mateo CLARES. L’adoration, la révision de vie, le jour de désert et une soirée d’assemblée, animé par notre responsable Leonardo, nous réchauffèrent le cœur et nous aidèrent à progresser.

Nos frères chiliens ont eu récemment leur retraite et assemblée. Guidés par Mathias VALENZUELA, missionnaire du Sacré-cœur, spécialiste de Charles de FOUCAULD. Quel bonheur de voir de nouveau notre frère Mariano PUGA dans cette photo de famille !Lui et d’autres frères « historiques » dont l’âge et l’expérience nous donne un témoignage vivant de disciple de Jésus, de pasteur et de missionnaire montrant que Dieu les aime et qu’ils donnent tout pour Lui.

Début novembre s’est tenu au Pakistan la semaine de spiritualité de l’Asie, centrée sur le message de frère Charles, avec la participation de frères de presque toutes les fraternités asiatiques, sous la coordination d’ Arthur, responsable d’Asie, et d’Emmanuel, de l’équipe internationale. Dans peu de temps, j’espère vous donner un résumé plus complet sur notre site.

Et aujourd’hui je pars pour l’Italie pour participer à la retraite et assemblée de nos frères italiens à Loreto. Secondo MARTIN termine sa tâche de responsable. Il faudra élire un nouveau frère. Nous aurons dans notre cœur Guiseppe COLAVERO un grand lutteur pour la fraternité et les plus abandonnés et également Giovanni, le vieux frère aimé de tous.

Ayons dans nos prières nos frères malades ; je pense tout spécialement à Aquileo, du Mexique, qui va être opéré suite à un accident, à Gianantonio d’Italie ; à quelques frères d’Espagne très proches ; ceux ci sont la présence de Jésus qui fut si proche des affligés. Notre prière va aussi à des frères dans des pays d’instabilité politique, d’insécurité, de terrorisme, de mafias… Avec eux et pour ces peuples demandons que Jésus naisse dans ces êtres humains qui ont moins que nous. C’est une de nos résolutions possibles pour cet Avent.

Pardonnez-moi la longueur de cette lettre qui ressemble plus à un album de famille ou à un journal de bord ; je l’écris avec affection pour que vous connaissiez les visages des frères dans le monde avec leurs joies et préoccupations.

Bon Avent à tous en espérant que le travail ici et là-bas, en pays de mission, dans les quartiers, les hôpitaux, les prisons, les paroisses, auprès des exclus, que tout cela soit pour la gloire de Dieu et pour construire un monde de frères.

Avec une accolade très fraternelle.

Aurelio SANZ BAEZA, frère responsable

Perín, Carthagène, Murcia, Espagne, 19 novembre 2017,
Journée Mondiale pour le Pauvres, promi par notre pape François

(Merci, cher Jean-Louis RATTIER, par le texte en français)

PDF: Lettre d’Avent 2017, frère responsable, fr

Félix

Représenté

Notre frère Félix RAJAONARIVELO

Membre de l’équipe international et responsable continental pour l’Afrique

Félix est passé avec le Père après sa maladie d’un cancer du foie.

Il a été soigné dans un hôpital de Bangalore, en Inde, avec l’aide de nombreux frères de la fraternité et de sa famille. Il revient à Madagascar le 8 mai, et à la veille de la Pentecôte, au 14, 50, à Carmelo d’Amborovy, où nous avons eu notre réunion de l’équipe internationale en 2014, a donné son esprit à Dieu et a commencé la vie des bienheureux.

Aujourd’hui, 5 juin, a tenu sa Messe de la résurrection dans la cathédrale de Mahajanga.

Je suis heureux et triste en même temps. Ce cher frère laisse un vide et aussi une espérence. Felix a beaucoup donné à la fraternité et l’Eglise à Madagascar et sa vie, que nous devons encourager de continuer annonçant Jésus assisté à Nazareth-style. Il va continuer à aider devant le Père avec son intercession et sourire indestructible.

L’équipe internationale et tous les frères des fraternités sacerdotales Iesus Caritas dans le monde, ainsi que la famille de Charles de FOUCAULD à Madagascar ont le cœur douloureux ; Felix nous changera la tristesse en joie, comme Jésus ressuscité à ses amis.

Merci, Felix, pour tout ce que tu nous a donné. Merci pour ton accueil et ton Nazareth. Tu sera toujours avec nous.

Aurelio SANZ BAEZA,
frère responsable

5 Juin de 2017

PDF: FÉLIX, fr

WEND BE NE DO, un projet né au sein des Fraternités

Représenté

WEND BE NE DO est né d’un esprit uni entre le Burkina Faso et l’Espagne à travers les fraternités de Charles de FOUCAULD. Le fait d’aller auprès des plus defavorisés, d’être avec eux, de travailler pour eux , de nous situer à la périphérie d’un monde aisé où nous vivons quotidiennement, constitue un défi que la Fondation Tienda Asilo de San Pedro de Carthagène a pris sérieusement dès l’an 2005 et , en même temps ce défi a été aussi pris par toutes les personnes, organisations, institutions et paroisses qui nous ont aidé et nous aident encore à continuer avec un projet qui rend amoureux, qui nous fait sentir que cela vaut la peine de travailler pour les gens du Burkina Faso et spécialement pour les enfants, les adolescents , les jeunes et les adultes de WBND dans le domaine de Bam, touchés par le VIH-sida. On a constaté que le projet s’élargit, qu’il grandit, que les personnes vont mieux, que c’est comme une grande famille où personne n’est exclue. C’est un espace humain où on n’est pas étranger, bien que notre peau nous trahisse en nous montrant comme des occidentaux.

PDF: Rapport WBND Janvier 2017, fr

Jean-François BERJONNEAU: Spiritualité du dialogue à partir du message de Charles de FOUCAULD

Cependant, il me semble que l’on peut considérer Charles de Foucauld comme un pionnier du dialogue.

1) Accepter le dépaysement.
2) Respect fondamental pour la liberté de l’autre.
3) Gagner la confiance, devenir ami de l’autre.
4) S’ajuster au regard de Dieu sur nous et sur les gens que nous rencontrons.
5) Se retrouver ensemble sur le terrain d’une humanité
6) Susciter quand c’est possible un dialogue spirituel commune.
7) Lien du mystère pascal avec la rencontre et le dialogue avec l’autre.

Ouvrez le document complet au format PDF: SPIRITUALITE DU DIALOGUE A PARTIR DE CHARLES DE FOUCAULD

Lettera di Aurelio ai fratelli italiani, 10 dicembre 2017

Carissimi fratelli,

sono stato molto contento di aver condiviso con voi, fratelli della fraternità sacerdotale italiana, e i fratelli di Jesus Caritas di Sassovivo e Limiti, alcuni giorni di ritiro, di assemblea e di vita fraterna nel silenzio, nella preghiera e nel riposo… tutto concorre al bene del mio cuore pieno di gioia per l’accoglienza riservatami da parte di tutti.

Innanzitutto a Roma Andrea MANDONICO mi ha accolto come fratello e mi ha ospitato presso la casa delle Missioni Africane. Poi mi ha accompagnato alla casa di Giovanni, in Salci, con il quale sono andato a Loreto. Anche al rientro Andrea mi ha riaccompagnato all’aeroporto. A Loreto ho incontrato i fratelli italiani: che gioia grande ritornare ad incontrare gente così buona e aver potuto conoscerne altri ancora. I fratelli di Jesus Caritas mi hanno accolto nell’Abazia di Sassovivo come un fratello in più… A Sassovivo sono andato con Francesco e insieme abbiamo visitato nel cimitero di Spello la tomba di Carlo CARRETO. E’ stato un tempo contemplativo che ancora rivive nel mio cuore. Per me tutto è stato un grande dono che non merito.

Grazie a tutti voi per lo stile di vicinanza, stile mediterraneo, così simile al nostro spagnolo. Grazie per avermi trattato come fratello.

Ho sofferto per l’assenza di Gianantonio. Con lui ho avuto un ottimo scambio fraterno tutti i giorni attraverso gli strumenti mediatici a disposizione. Ancora mi comunico spesso con lui e accompagno ogni suo momento, il suo Nazaret.

Del ritiro mi porto la testimonianza del nostro fratello vescovo Giuseppe ANFOSSI e dei fratelli più anziani della fraternità che seguono le orme di fratel Carlo de FOUCAULD, come quelle di Gesù, nella vita quotidiana e nel loro instancabile lavoro per il Regno.

Voglio ringraziare Secondo per il suo costante impegno nella fraternità italiana come responsabile in tutti questi anni; grazie, Secondo, per essere così come sei, per la tua trasparenza e servizio generoso, per la tua pazienza e per essere fratello di coloro che pongono fiducia in te. Grazie anche a Gigi TOMA, per aver accettato il servizio alla fraternità come nuovo responsabile dell’Italia. Sono certo che non ti mancherà l’appoggio e l’aiuto di tutti nei prossimi sei anni. In particolare la sfida di organizzare il Mese di Nazaret, un tempo di grazia molto proficuo per i fratelli che vi parteciperanno. Altro impegno assunto è quello di intensificare le relazioni con i sacerdoti dell’Albania, se Dio vuole, sarà tra gli obiettivi in questo spazio di amore fraterno e lavoro gratuito e disinteressato. Avanti con tua dedizione: sai che hai il sostegno della fraternità internazionale.

Nei giorni trascorsi a Loreto ho costato l’importanza e l’attualità del messaggio e del cammino di fratel Carlo. Nel giorno di deserto mi sono sentito pellegrino insieme a voi. Avrei preferito un silenzio completo dalla notte anteriore, ma rispetto il ritmo della maggioranza: siamo preti diocesani e non monaci di clausura. Ma sarebbe bene organizzare un deserto di quasi 24 ore, in cui il silenzio e il non fare nulla ci aiutino a lasciarci incontrare dal Signore.

Mi è piaciuta moltissimo la testimonianza e il servizio dei fratelli diaconi, Michele e Sergio; non solo per i loro servizi nell’eucarestia, ma soprattutto per i loro contributi, la loro vita come padri di famiglia e lavoratori nella vita. Grazie per il vostro grande contributo per il Regno a partire dalla vostra vocazione di cristiani consacrati nella vita matrimoniale e nella Chiesa. La fraternità è sempre aperta a coloro che incontrano nel fratel Carlo un referente per la propria vita, non solo spiritualmente, ma anche nel lavoro e nella propria famiglia. Questo ci arricchisce tutti e ci libera dal clericalismo che a volte ci può convertire in una ‘casta’ speciale tra gli uomini e le donne delle nostre parrocchie e comunità.

Il mio incontro a Limiti e Sassovivo con i fratelli di Jesus Caritas, con una accoglienza fraterna e familiare, mi ha permesso di conoscere questa congregazione dal di dentro. Fino a questo momento conoscevo soltanto Piero e Giovanni Marco; ora ho avuto l’opportunità di passare un pò di tempo con Giancarlo, Leonardo, Wilfried, Paolo Maria e Jhonatan. Mi hanno accolto come uno di famiglia e ho avuto la possibilità di pregare con loro, celebrare nella parrocchia di Limiti l’eucaristia domenicale con Piero. Avevo un grandissimo desiderio di tornare ad incontrarlo. E’ stata una grande gioia per lui e specialmente per me. Ho potuto dedicare molto tempo alla preghiera nell’Abbadia di Sassovivo e contemplare la bellezza della montagna che la circonda. Come con i fratelli della fraternità italiana così anche con questi fratelli di Jesus Caritas ho assaporato Nazaret e lo stile missionario e di servizio alla Chiesa sulle tracce di Carlo de FOUCAULD. Grazie a tutti di cuore. Grazie perchè so che in tanta gente c’è tanto amore che mi fa sentire figlio di Dio e fratello di tutti.

Un grande abraccio.

Aurelio SANZ BAEZA, fratello responsabile

Perín, Cartagena, Spagna, 10 diciembre 2017,
seconda domenica d’Avvento e festa della Madonna di Loreto

(E grazie, caro Mario MORICONI, per la traduzione italiana)

PDF: Lettera di Aurelio ai fratelli italiani, 10 dicembre 2017